Festival international de jazz de Montréal 2015 (version française)

July 16, 2015

Le Festival international de jazz de Montréal, le plus gros festival de jazz au monde, célébrait sa 36e édition cette année, du 25 juin au 5 juillet. Les principales attractions incluaient nulle autre que la « reine du néo-soul » Erykah Badu, qui est repartie avec le prestigieux Prix Ella Fitzgerald du festival.

Lors de la soirée d’ouverture, le groupe Beirut a donné un grand concert sur la Place des Festivals, faisant danser des milliers de spectateurs au son de leurs plus nouvelles ballades inspirées de la musique des Balkans et de la cumbia, et donnant un avant-goût de ce qui allait s’avérer être un rassemblement musical véritablement international.

(c)-Benoit-Rousseau_FIJM_Beirut-9456-840pxBeirut. Crédit: Benoit Rousseau.

Un autre spectacle extérieur que j’avais hâte de voir est celui de The Wanton Bishops. Je les ai découverts il y a trois ans au Liban, alors que la formation se faisait un nom au sein de la scène musicale alternative underground de Beyrouth (le duo s’est apparemment rencontré pendant une bagarre de rue!). Je n’avais jamais entendu un harmonica être joué de façon à ce qu’il sonne comme une guitare électrique, avec un degré d’habileté équivalent à celui du plus intense des groupes de métal. Les chansons étaient brèves, mais intenses, attisant le public avec des vagues de country, de blues, de rockabilly et même de gospel — le tout combiné à une formidable chimie sur scène entre les deux musiciens. Il y avait même un oud électrique, une adaptation rare et moderne d’un instrument à cordes traditionnel du Moyen-Orient, parent du luth.

Après le spectacle, je les ai félicités : « Alors, vous vous êtes rendus jusqu’au festival de jazz! » Ce à quoi l’artiste barbu a répondu : « Jazz? C’est du p**ain de rock ‘n’ roll! »

D’une façon ou d’une autre, le jazz n’a jamais été une étiquette restrictive. C’est un genre né précisément de l’absence de définition.

Main-WantonBishops-Live-840pxThe Wanton Bishops. Crédit: Hoda Adra.

The Wanton Bishops “Sleep with the Lights On” vidéo officielle.

Un autre duo qui a littéralement électrisé la foule est Rodrigo y Gabriela. Débutant avec des rythmes traditionnels de flamenco, mouvements de poignet effrénés à l’appui, ils ont ensuite fusionné le jazz et le hard rock. À ce moment-là, ils ont invité 50 personnes à aller danser sur la scène, affirmant qu’ils n’étaient pas habitués à jouer devant un public assis.

Rodrigo y Gabriela composent et jouent ensemble depuis 15 ans, ce qui explique à quel point ils sont synchronisés. Les voir en spectacle est une expérience incroyable — leur superbe performance, leurs prouesses à la guitare et à la batterie ainsi que leur énergie inépuisable ont éventuellement fait se lever les spectateurs de leurs sièges. Pendant deux heures, nous avons oublié que nous étions dans un auditorium conventionnel.

RodrigoYGabriela-840pxRodrigo y Gabriela. Crédit: Hoda Adra.

Sophie Hunger est un trésor caché. Cette auteure-compositrice-interprète et multi-instrumentiste suisse qui, en plus de se spécialiser dans le jazz-pop, compose de la musique de films, avait fait la première partie d’autres artistes lors d’éditions précédentes du festival. Cette année, elle venait lancer son envoûtant album Supermoon. À la fois gracieuse et puissante, sa voix a empli la salle, tour à tour en français, en anglais et en allemand suisse, s’accompagnant parfois au grand piano et résonant à d’autres moments sur des rythmes électro ou en harmonie avec sa guitare électrique. Son excentricité a fait beaucoup rire le public, alors qu’elle racontait les histoires derrières des titres de chansons tels que Spaghetti Mit Spinat (Spaghetti avec épinards) et Superman Woman, et qu’elle partageait sa philosophie sur l’amour, déclarant : « I am an idea of you, but only in the way you want it / You are an idea by me, but only in the way I need it » (« Je suis une idée de toi, mais seulement de la façon que tu le veux / Tu es une idée par moi, mais seulement de la façon dont j’en ai besoin »).

Sophie Hunger a conclu le concert avec une reprise expérimentale et déconstruite de Le vent nous portera de Noir Désir, un classique de la musique francophone.


Sophie Hunger – “Supermoon”

Un des moments forts du festival pour moi a certainement été le spectacle de type Broadway For the Record: Baz Luhrmann in Concert. For the Record est une troupe de chanteurs et de danseurs qui réinterprètent des trames sonores de films sur scène, et cette année, ils ont choisi Romeo + Juliet, Moulin Rouge!, The Great Gatsby et Strictly Ballroom, tous des films par un réalisateur qui crée ses trames sonores en s’appropriant des succès populaires. Le résultat : un pot-pourri dense et brillant de danse à claquettes, de paillettes et de plumes, de Charleston, de Material Girl, des Cardigans, d’Elton John, de Crazy In Love et de Lady Marmalade, entremêlés avec les moments les plus romantiques et émouvants de l’œuvre de Luhrmann. Le tout culminant en une parade cinématographique des quatre couples iconiques performant leurs chansons d’amour les plus célèbres en chœur.

Main-Juliet_ForTheRecord-840pxFor the Record. Crédit: Hoda Adra.

Baz Luhrmann in Concert, bande annonce.

J’ai terminé cette édition éclectique du festival avec Hindi Zahra, une chanteuse marocaine d’origine berbère et touareg, dont la voix grave et habitée rappelle Billie Holiday, avec un soupçon d’infusion orientale. Inspirée du blues et du jazz ainsi que des sonorités et des percussions orientales, sa musique se situe au croisement entre l’Orient et l’Occident. Quelque chose de tribal nous plonge dans un état primaire et nous fait voyager loin, très loin, tandis qu’elle tourne la tête et que ses cheveux commencent à danser en cercles.

Main-HindiZahra-840px
Hindi Zahra. Crédit: Hoda Adra.


Hindi Zahra – “Beautiful Tango”

Dans une ville où de nombreuses cultures se rencontrent, le Festival international de jazz de Montréal pousse vraiment le jazz jusqu’à sa limite.

 

–Hoda Adra

(Traduit par: Kevin Laforest)

The National Music Centre Mailing List

Subscribe to receive news, updates and special promotions.

Top